Michel Lachaume

SAMEDI 9 JUIN DE 11H30 À 13H00

Les artisans des saveurs et leur jardin

 

La sélection et la création variétale de légumes à pollinisation libre comme outils pour atteindre les réseaux de distribution.

 

Au moment où les grands semenciers s’activent frénétiquement à créer des hybrides qui imitent en apparence les légumes anciens pour répondre frauduleusement à la demande de plus en plus pressante de saveur et d’authenticité de la part de la population, Michel Lachaume

prend le chemin tout à l’opposé en attaquant sur plusieurs fronts. Après quelques contrats de sélection pour des tomates signature, le Groupe Tomapure Inc., fournisseur de sa compagnie mère HECTOR LARIVÉE, le plus grand distributeur de fruits et légumes en restauration au Québec lui offre le poste de directeur du développement des affaires.

On lui demande entre autres de faire ce qu’il fait de mieux, un jardin que viendront visiter les chefs pour tisser avec eux des liens plus solides.

 

Ainsi naît le jardin des ARTISANS DES SAVEURS où Michel explore des centaines de variétés de légumes et d’herbes que les chefs viennent déguster et découvrir. Du nombre, quelques uns chaque année seront ensuite mis en production par des fermiers artisans pour l’industrie de la restauration et maintenant même pour les chaînes d’épicerie.

Le concept du jardin a un succès phénoménal qui attire aussi les média et amène plusieurs producteurs à utiliser ses méthodes de production bio car sa productivité est considérée supérieure même à la production (faussement) dite conventionnelle. Pour Michel, c’est un biostimulant qu’Il <a cocréé et sur lequel il a travaillé pendant 30 ans, le Stimyla, qui est le principal responsable de ces performances. Il s’agit d’un complexe fermenté de plus de 5 espèces d’algues marines, de plantes terrestres et autre composés bio, chacun étant en fait considéré comme un supplément alimentaire pour l’humain.

 

Michel a même déshybridé des tomates cerises, ces fruits à pollinisation libre sont resélectionnés chaque saison pour les acclimater de mieux en mieux au climat local. Leur productivité s’améliore toujours. C’est toute la richesse des variétés paysannes : UN CLIMAT, UNE TERRE, UN LÉGUME.

L’an dernier il s’est vendu pour plus d’un million de dollars de ces tomates…

Le label ARTISANS DES SAVEURS s’enrichit de nouveautés à chaque année.

Et on viendra nous dire qu’on a absolument besoin des hybrides…

Michel ne cache jamais ses découvertes, il les partage sur sa page Facebook, suivi par de très nombreux chefs et producteurs artisans, il agit comme mentor pour plusieurs jeunes semenciers et producteurs bio du Québec.