BALADE BOTANIQUE À LA DÉCOUVERTE DES PLANTES SAUVAGES COMESTIBLES ET UTILES AVEC ERIC ESCOFFIER

BALADE – DIMANCHE 5 JUILLET 10h30 – 12h00

Balade botanique : à la découverte des plantes sauvages comestibles et utiles.

Avec Éric Escoffier
Au gré de vos rencontres végétales et de vos intérêts, vous vous baladerez avec Éric, en identifiant les ressources naturelles, les arbres et les arbustes, les plantes sauvages comestibles et utiles, les sauvageons porte-greffe…

Vous observerez aussi quelques éléments d’écologie et de dynamique des écosystèmes et des sols, éléments fondamentaux pour la fertilité, la permaculture et les systèmes régénératifs.

ÉRIC ESCOFFIER
Après un DEA en Mathématiques et des expériences dans l’humanitaire, Eric Escoffier pratique divers métiers (enseignant en mathématiques, élagage et entretien de jardins, animateur d’escalade…). En 2000, il décide de vivre en forêt (tropicale en Martinique, et méditerranéenne aride dans le sud-est de la France) et réalise rapidement l’état catastrophique de notre planète et de notre humanité.

Il se consacre alors à cultiver des espèces importantes pour le futur, ainsi qu’à la recherche dans les domaines de la reforestation, de l’autosuffisance vivrière locale, des plantes comestibles et utiles, des systèmes de culture régénératifs, de l’aridiculture, de la gestion de l’eau et de l’érosion…, tant en climat tropical que tempéré.

Parallèlement, il a la chance de se former auprès de personnes exceptionnelles telles que Marc Bonfils, Maurice Chaudière, François Couplan, Francis Hallé, Jean-Pierre Fiard, Lydia et Claude Bouguignon, Gérard Ducerf, Pierre Lieutaghi, Yvonne et Steve Page…
En 2009, il participe à la 9e Convergence Internationale de Permaculture (IPC9) au Malawi, puis passe de nombreux PDC (Permaculture Design Course) avec les plus grands permaculteurs mondiaux : John Nzira, Joel Glanzberg, Rosemary Morrow, Robyn Francis, Bill Mollison et Geoff Lawton. Depuis, il se consacre à des projets de reforestation, foodforests et jardins nutritionnels/médicinaux, tout en continuant la recherche et l’enseignement dans les domaines de l’ethnobotanique, de la soutenabilité (soutenable : excédentaire, qui produit plus qu’il ne consomme), de la permaculture et des systèmes régénératifs.

 

Permaculture sans frontières – Reforestation sans frontières